Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 octobre 2010 5 08 /10 /octobre /2010 23:26

Où sont passées nos valeurs de citoyenneté et de solidarité ?

 Comment une poignée de personnes peut elle s’opposer au projet de Pierre et Vacances en  s’attribuant des valeurs de citoyenneté et de surtout de solidarité ?

 

 Leur argumentaire est simple. Hormis les remarques sur les illégalités de procédures qui ne nous semblent pas fondées, le seul point litigieux concerne la notion d’intérêt général. En effet, une procédure simplifiée d’un PLU (Plan Local d’Urbanisme, correspondant au règlement d’urbanisme communal) ne peut être effectuée que dans le cadre « d’une construction ou d’une opération à caractère public ou privé présentant un intérêt général, notamment pour la commune ou toute autre collectivité ».

 

Les débats ont eu lieu se donnant le temps de la discussion et de l’information pluraliste, légitimant les décisions municipales. Malgré cet essai de démocratie participative, l’association PCSCP s’est constituée peu de temps avant la date limite de dépôt d’un recours contre le PLU, niant ainsi les débats et leur conclusions.

De l’intérêt général ?

Selon le SCOT de la région grenobloise (Schéma de Cohérence Territoriale), nous nous devons de rééquilibrer habitats et emplois dans chaque secteur et c’est un des enjeux majeurs pour l’avenir (problématique des transports et du logement urbain, aménagement équilibré des espaces de vie et du cadre urbain,…). Un des axes de développement des Chambaran est le tourisme dit vert. L’installation d’un Center Parcs dans les Chambaran va entièrement dans ce sens. L’emploi et le dynamisme engendré permettent un rééquilibrage des territoires concernés (Drôme et Isère). L’ensemble des maires de la communauté de communes du Pays de Chambaran se sont associés positivement à ce projet.

Actuellement sur la communauté de commune, deux actifs sur trois travaillent hors de leur commune de résidence, la moitié sont des ouvriers ou employés et plus de 10% sont sans emploi. Le commerce de proximité a lui-même du mal à survire. Comment peut-on s’opposer à une entreprise qui permet sur notre territoire 480 équivalents temps plein directs et 140 induits ? Ne se doit on pas d’être solidaire ?

A l’initiative  d’un Roybonnais, une pétition de soutien au projet a été lancée et plus de 600 signatures  ont été comptabilisées en une semaine. Une très grande majorité des habitants se sentent donc directement concernés (3 lieux de signature et seulement à Roybon). La notion d’intérêt général ne peut se résumer à la majorité mais quand on parle de citoyenneté, ne doit-on pas accepter les règles démocratiques ?

De l’impact environnemental ?

Doit-on s’opposer au tourisme vert créateur d’emploi dés l’instant où les mesures de sauvegarde sont prises en compte ? 

Doit on être contre l’augmentation du temps libre, des loisirs et donc des vacances ?

L’empreinte écologique d’un client d’un Center Parcs est‐elle plus importante que celle d’un autre touriste? Cela est fortement discutable. La densité urbaine d’un Center Parcs, l’occupation permanente du site, le tourisme de proximité relative, l’utilisation d’énergie en partie renouvelable, le type de construction… sont autant d’arguments à prendre en compte lors de l’analyse de la consommation en eau en énergie et en espace.

De la sauvegarde d’un site naturel ?

Pour relativiser, la forêt communale de Roybon représente 3 500 hectares ; oui, il y aura bien 200 hectares vendus, 143 seront clos, 90 seront déboisés dont 50 reboisés tout de suite après la construction et 40 seront impactés directement. Mais si ces chiffres paraissent importants, n’oublions pas non plus les 33 000 hectares de la forêt de Chambaran (selon la charte forestière).

De plus, Center Parcs axe sa communication sur l’espace naturel et forestier, l’ensemble de la collectivité sera contraint de préserver cet espace. Il serait stupide de détruire ce qui représente notre principale ressource territoriale. A contrario, cette entreprise pourra être un formidable outil de développement cohérent de notre territoire.

Quant aux riverains ?

Le trafic des arrivées et départs du Center parcs représente 1200 véhicules deux jours par semaine (soit deux fois moins que le trafic journalier de la grande rue à Roybon).

A la demande des riverains, des aménagements de la D20f ont été proposés afin de minimiser les nuisances engendrées par l’arrivée du Center Parcs. Certains d’entre eux sont cependant à l’origine des différents recours avec pour objectif avoué de retarder voir d’annuler ce projet. J’ose espérer qu’ils ne feraient pas passer leur intérêt personnel avant leur état de citoyen.

 

Olivier DUMAS

Conseiller municipal et communautaire

Partager cet article

Repost 0
Published by Des Citoyens favorables au Center-Parcs de Roybon - dans Projet
commenter cet article

commentaires

Echinard 21/11/2010 20:33



Le monde rural en jachere.Des services publics deficients une economie tres eprouvee. La population française vie et travaille majoritairement en ville .A terme
sommes nous condamne ? Pourtant que notre campagne est belle .Hommage a ceux qui ont su la conserver.Ouvrons la porte de notre verdure auxs prisonniers des grandes aglomérations



airelle 27/10/2010 12:02



j'ai trouvé intéressant et chaleureux ce commentaire suite à l'article du DL du 11 octobre sur le rassemblement à Roybon :


Ces Zorro qui nous gonflent !


 


Y en a marre de ces gens de l’extérieur qui veulent notre bonheur à tout prix !


Y en a marre de ces petits politicards déguisés en paysan ou en Zorro !


Y en a marre de les voir, de les lire, de les entendre se faire passer pour « nos » représentants !


Y en a marre de les voir collecter de l’argent en « notre nom », pour « nous » défendre !


Y en a marre de passer, sur internet, sur les radios, à la télé pour des citoyens arriérés !


 


S’il vous plait, les opposants, arrêtez de vouloir notre bonheur !


 


Vous êtes convaincus de savoir ce qui est bon pour nous, « bouseux des Chambarran»,  qui serions incapables de nous informer, de réfléchir, de faire la part des choses,
d’analyser ce qui est bon pour notre avenir et ce qui pourrait nous nuire.


Bien sûr, tous vos cotisants connaissent Roybon, sans doute parce qu’ils viennent y faire leur petite ballade digestive ou leur bronzette du dimanche après-midi, pour regagner ensuite, le reste
de la semaine, leur appartement de ville, avec nos fleurs, nos châtaignes et nos bolets.


Hier dimanche, j’en ai vu qui avaient des cartes car ils ne savaient pas où se situait le bois des Avenière.


Ces gens là n’ont pas leurs petits à l’école de Roybon et leurs grands qui se lèvent à 6 heures du matin et partent dans la nuit et le froid. Ces gens là ne savent pas ce que c’est que d’avoir
mal aux dents à huit heures du soir. Ces gens là ne font pas leurs courses chez les derniers commerçants qui nous restent, et auxquels on tient fort car ils sont là toute la semaine et leurs
gamins sont nos gamins. Habiter à Roybon, ça n’est pas toujours un choix facile mais on ne peut/veut pas tous habiter en ville.


 


S’il vous plait, les opposants, ne venez pas nous empêcher de vivre et travailler au pays !


 


On n’a pas besoin de vous et de vos « conseils » mais de boulot ! Vous allez nous en donner ?


Et toutes ces personnes sincères à qui vous avez soutiré de l’argent pour défendre « notre » environnement, combien d’emplois peuvent-elles nous apporter ?


Vraiment, si elles veulent faire quelque chose pour nous, qu’elles viennent à Center Parcs dans les prochaines années, c’est avec plaisir que nous leur préparerons leur cottage, que nous les
servirons au restaurant, que nous entretiendrons les bois !  


Alors trouver du boulot supplémentaire, même 10 heures par semaine, 40 heures par mois, on ne crache pas dessus, nous. Et, comme on a analysé les vôtres. nous sommes capables d’analyser les
intérêts de Center Parcs, sans votre aide.


 


S’il vous plait, les chefs des opposants, Allez jouer ailleurs !


 


Ne nous prenez pas pour des arriérés parce que nous prenons le temps de la réflexion. Entre Roybon et Grenoble, entre griefs personnels et ambitions politiques, il y a des années lumière entre
vos intérêts et l’intérêt des habitants du plateau !


Quand on joue avec la presse, quand on crée une quantité de sites-clones sur internet, quand on travestit la vérité, ça finit toujours par se savoir. Trois tours sur le net avec vos noms et on
voit clairement aujourd’hui que l’objectif visé est de vous mettre en avant dans le petit monde politico-anarcho-verdâtre grâce à une participation active au « grand combat contre la
multinationale capitaliste Center Parcs », et obtenir ainsi pour votre grand mérite, des places éligibles sur des listes électorales citadines et/ou proportionnelles départementales et
régionales.


 


Si moi, juste avec ce que j'entends dans la rue et 3 petits tours sur l’internet, j’en arrive à ce constat, la presse qui a des moyens plus importants comme vos petits cotisants
abusés vont vous demander des comptes. La vraie vérité va bien sortir !


 


S’il vous plait, cessez de cracher sur nos élus (démocratiquement élus eux), même si vous considérez qu’ils sont tous débiles ou pourris car quasi unanimement contre vous. Un, c’est puéril quand
on veut être reconnu comme des gens responsables et siéger un jour parmi eux ! C’est même danielcohnbenditien ! Deux, et s'ils avaient rais



Seb 20/10/2010 21:43



si mes dents etaient assez longues...


Je croquerais dans le pouvoir avec avidité,


mais mes dents sont elimées,


 


....


Je ne dis pas qu'il est facile d'être élu, mais il n'est pas utile de juger les opposants responsables de tous les maux passés et futur de a commune de Roybon... Une personne parle d'un
restaurant et de la boucherie qui ont fermé, c'est triste mais pas de la fautes des opposants...


Et pour ce qui est de mes poêmes ils ont au moins le mérite d'exister, et le travail d'écrivain est comparable à celui de l'homme politique sauf que je ne distribue pas des prommesses mais du
"loisir"... Et si le lecteur a adhéré au premier, il y a de forte chances pour qu'il achète le second...


Pour terminer, si on me proposait de gerer 15 millions pour redynamiser le tourisme dans notre région, je ne ferais certainement pas appel à une multinationnale pour implanter un center parcs,
j'irai déjà voir les professionnels du tourismes pour savoir pourquoi ils accusent simplement 60% de taux de remplissage en pleine saison par exemple, et avec eux de trouver des solutions. il y a
36 etablissements de "vacances" recensé sur la CC de la cote st andré, s'ils ont tous un taux de remplissage de 100% ils vont bien être obliger d'embaucher non? si chacuns embauchent 2 personnes
ca fait 72 emplois et si on extrapole sur les communauté de commune "adhérente" au projet on ne doit pas être loins des 45O ETP promis par Pierre et Vacances... Et ca c'est du vrai tourisme de
proximité...


 



louithe 20/10/2010 18:31



Il semble d'après les nombreux commentaires de Seb


qu'il soit urgent, puisqu'il est bon.... 


qu'il "arrive au pouvoir" à Roybon !!!!!


ou alors avec des poèmes


les élus vont ils résoudre les problèmes ?



Seb 18/10/2010 20:54



bonjour Wallace : tous les problèmes de dynamisme de la commune de Roybon  : manque d'école, de commerce etc ne sont pas le fruit des opposant aux center parcs mais plutot le fruit des élus
en palce. Pour ce qui est de la surface impacté juste une comparaison 5000 personnes c'est le nombres d'habitants de la ville de Beaurapaire, le tout logé dans des villa...



Présentation

  • : Bienvenue au Center-Parcs de la Forêt de Chambaran
  • : Ce blog publie du contenu informatif émanant des personnes favorables à la réalisation du Center-Parcs de la Forêt de Chambaran sur le territoire de la Commune de Roybon en Isère.
  • Contact

Recherche

Liens