Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juin 2012 5 08 /06 /juin /2012 18:21

Comme des milliers de villages en zone rurale, la désertification s’accentue chez nous.

Situation géographique excentrée, accès indirect, éloignement des grands couloirs de circulation… Notre village se révèle peu attractif pour des entreprises traditionnelles de transformation ou de services.

Il est aussi peu attractif pour des familles qui préfèrent se rapprocher des grands centres économiques et de leur lieu de travail suite à la montée des coûts de transport.

Il est peu attractif pour des familles qui ne trouvent plus de services de proximité : La Poste de moins en moins présente, collège fermé, écoles en chute d’effectif, commerces en difficulté, associations locales démobilisées.

Et pourtant...  un miracle... a commencé de se produire…

Une grande société touristique a souhaité s’installer chez nous. Une société solide, dont l’activité est liée à l’accueil de touristes à la recherche de calme et de verdure dans un cadre naturel sauvegardé et entretenu, en harmonie avec la nature. Cette société qui aura besoin de main d’œuvre locale et régionale, qui sera soumise comme toute entreprise au code du travail, ne sera jamais délocalisable. On a connu plusieurs porteurs de projets par le passé, mais jamais avec autant de sérieux et d’espoir...

Ce projet est la dernière chance pour notre village. Pour une fois que le train de la relance daigne passer chez nous, ne le laissons pas repartir sous d’autres cieux qui ne manqueront pas de l’accueillir…

La descente infernale doit être stoppée, notre village a des atouts et doit enfin en profiter, c’est là sa seule vocation .

Sa richesse ?  Sa superficie de forêts qui, au lieu de n’être fréquentées que par quelques chasseurs et cueilleurs de champignons pourra grâce à Center-Parcs s’ouvrir à un plus grand nombre. Ce  n’est pas la plus belle forêt au sein des 3500 hectares boisés que la Commune compte, mais elle sera entretenue et améliorée. Elle qui par le passé  ne servait que de coupe affouagère, livrée à des exploitants professionnels peu attentifs à l’écrevisse à pieds blancs ou aux grenouilles sera désormais ouverte aux estivants qui auront le droit de découvrir cet espace qu’on nous déclare merveilleux.

200 hectares dont 160 sécurisés et au final seulement 40 hectares déboisés après l’aménagement des bungalows en bois, de la superstructure en verre qui accueillera les jeux aquatiques, les jardins exotiques et les restaurants.

40 hectares représentent 1,4% de la surface forestière de Roybon.  Où est le désastre annoncé ? Qu’est donc cette apocalypse annoncée par les opposants ? Car il y a quelques opposants bien sûr...Guidés par des intérêts personnes pour certains, par de froides idéologies pour d’autres. Certains se prennent pour des messies et vont prêcher leur bonne parole sur tous les marchés de la région et même jusqu’en Savoie !

Ce ne sont là que raisons égoïstes camouflées derrière de grands discours pseudo-écologiques.

Le scandale de l’eau dont ils parlent ? Mais où donc est-il ?

  • Que l’eau des égouts de Roybon n’aille plus alimenter la Galaure ?
  • Que les sources de la Verrerie soient redirigées vers la Galaure pour conforter son débit ?
  • Que l’eau utile à Center-parcs pour la consommation sanitaire corresponde à l’utilisation moyenne d’un français qui fréquente un centre nautique près de chez lui ?
  • Que la méthode moderne de nettoyage des bassins soit très peu consommatrice ?
  • Que les 880 m3 journaliers puisés pour Center-Parcs dans la Bièvre retournent après utilisation au Rhône en passant par l’Isère ?

 

Le scandale de l'eau n'est-il pas plutôt là ?

  • Que des entreprises puissent pomper dans la fameuse nappe "miocène" 4500 m3 par jour pour les renvoyer par saumoduc à Pont De Claix ?
  • Que des milliers de forages pirates existent sans aucune autorisation et fassent courir de gros risques de pollution à cette nappe "miocène" ?

Curieux... Ces deux derniers points ne sont jamais évoqués dans les discours des opposants….

Oui, il y a trop de non-dits dans leurs réunions, trop de rétention volontaire d’informations. Tout cela fait penser à une "chasse aux sorcières" menée pour détruire ce projet et laisser une région s’enfoncer encore un peu plus, en lui interdisant de profiter enfin des ressources qu’elle prodigue pourtant gratuitement à tout le monde depuis la nuit des temps.

Non, Roybon n’est pas le village peuplé de crétins comme le présentent les opposants dans leurs réunions publiques. Ce projet n’est pas une fatalité qui tombe dessus une assemblée de demeurés ! A contraire, ce projet est perçu par les habitants comme le déclic qui va renverser le processus d’exode rural et redonner de l’espoir en redynamisant tout un secteur.

Non, on ne doit pas laisser quelques personnes réduire à néant les efforts d’élus qui travaillent avant tout au bien collectif.

Mesdames et messieurs qui vous opposez toujours à ce qui est constructif, il est facile de faire de l’écologie de confort comme vous le faites, cachés derrière un écran d’ordinateur. Le vrai courage écologique serait de mener des combats autrement plus importants :

Pourquoi n’allez-vous donc pas manifester contre les navires usines qui pillent les ressources des océans et ruinent les populations côtières qui vivent d’une pêche artisanale vivrière, contraintes à l’émigration et à la mort programmée de leur culture et de leurs enfants ?

Pourquoi n’allez-vous donc pas vous coucher  devant les bulldozers qui rasent les forêts amazoniennes au rythme de un hectare toutes les minutes, au détriment des populations indigènes repoussées dans les villes où elles vont  grossir les bidonvilles.

Pourquoi ne partez-vous pas arrêter l’exploitation des sables bitumineux de l’Alaska qui constitue un désastre écologique ravageant des milliers d’hectares de forêts.

Ne vous trompez pas de combat et cessez de tromper votre monde. Nous ne vous laisserons pas réussir votre travail de sape et de destruction.

 

Serge Second, adjoint à la Commune de Roybon, qui ne veut pas voir ce village disparaître.

Partager cet article

Repost 0
Published by Serge Second - dans Projet
commenter cet article

commentaires

Catherine M 17/06/2012 16:05


Bonjour,  on ne peut qu’être admiratif de la
façon dont Mer SECOND, dans son article, défend Roybon, village pour lequel il a reçu mandat, avec 14 autres personnes, pour défendre les intérêts collectifs et non individuels. Mer le Maire et
son conseil Municipal ne peuvent que se féliciter de la lucidité, l’efficacité, le courage et l’ambition qu’ils ont pour faire rayonner  Roybon. Les
opposants se disent « écologistes » mais connaissent-ils  le vrai sens du mot.


Le mot écologie vient de deux mots grecs oikos et logos. Le mot oikos signifie «maison, habitat» et le mot logos  «science», autrement dit  L’écologie est
donc la science de l’habitat au sens large,  science qui étudie les relations de tous
les êtres vivants, (hommes, animaux, végétaux)dans leur environnement.


Dans ce
domaine la  «vraie écologie » est bien traitée dans son ensemble  par le conseil
municipal Mer SECOND l’a très bien décrit lorsqu’il parle d’améliorer,
d’embellir, d’entretenir cette forêt, cet environnement, afin d’en révéler toute sa richesse. Hé oui,  il est tout à fait possible de faire de la
politique économique et sociale tout en faisant de l’écologie non pas, avec des paroles, mais avec des actes.


Les opposants utilisent l’écologie comme un outil d’opposition pour défendre leurs propres
intérêts, rien de plus. Que le village meure ce n’est pas leur problème !


Cependant la sagesse, due à l’âge, aurait voulu puisqu’ils ont du temps libre qu’ils fassent
des propositions pour «Vitaliser» cette forêt et donner de la force au Village. Mais non, rien n’est venu pendant des décennies, rien ne vient et, vu leur comportement, rien ne viendra.


Vous, vous posez des questions sur le pompage dans la nappe Miocène, sur les forages
pirates,
les navires usines, les bulldozers qui rasent les forêts amazoniennes,
au détriment des populations indigènes,
l’exploitation des sables bitumineux de l’Alaska, pourquoi voulez vous qu’ils se posent des questions sur ces sujets ? Cela ne nuit pas à leurs
propres intérêts !


On ne peut que vous féliciter pour tout le travail, le bon sens et la ténacité que le conseil
Municipal déploie depuis des années. Pour vous ce n’est pas un combat, c’est un devoir d’améliorer la vie de votre village. Alors ne donnez pas de l'importance à leurs stériles
commentaires.


 

Mauricette 13/06/2012 19:35


En réponse à Sylviane : manque de travail pour les jeunes, disparition des commerces, c'est la crainte de tous les bourgs ruraux ; est-ce-que Center parc va résoudre ça ?..........

Des Citoyens favorables au Center-Parcs de Roybon 14/06/2012 05:15



La présence de Center-Parcs ne résoudra certainement pas tous les problèmes mais il pourra apporter une contribution importante à la redynamisation de notre bourg et de ses environs.


Je vous laisse en juger en consultant cette page : 


http://roybon.fr/cms_roybon/uploads/bulletins/vivre%20%C3%A0%20roybon%20octobre%202010%20central.


Daniel Postic, Adjoint à la Commune de Roybon.



Madeleine 13/06/2012 19:29


Bonjour!


j'ai lu quelques commentaires réagissant fortement contre les opposants ; et suite au décompte que vous faites lors de leurs réunions, qui ne rassemblent (selon vos propres
comptages) que 20 ou 30 personnes , une question me vient de suite à l'esprit : pourquoi faire tant de cas de cette poignée d'irréductibles gaulois écolos ?


Vous mettez en place une stratégie de combat comme si la menace était crédible; mais s'ils sont si peu nombreux, de quoi avez-vous peur ?


et c'est leur accorder vraiment beaucoup d'importance que de vous acharner à contrecarrer leurs propos;


Seraient-ils donc plus forts et nombreux que vous ne le dîtes dans votre site ?

Des Citoyens favorables au Center-Parcs de Roybon 14/06/2012 05:11



Nous n'avons pas peur effectivement de cette "poignée d'irréductibles Gaulois écolos" (le terme est de vous)...


Cependant, en tant qu'élus locaux, nous sommes fortement ennuyés que ces quelques personnes, par les combats qu'ils mènent devant la justice, retardent de façon importante le projet que nous
soutenons et de façon indirecte nombre de projets communaux.


Ces opposant ont pour commencer posé des recours devant le Tribunal Administratif de Grenoble. Celui-ci a - sur un point mineur de procédure - annulé la modification de notre PLU et par
conséquent le Permis de Construire du Center-Parcs. Premier retard...


Cette décision vient d'être cassée par la Cour d'Appel Administrative de Lyon qui tant sur la forme que sur le fond a rendu un délibéré favorable au projet Center-Parcs. Second retard....


Du coup, nos "Irréductibles Gaulois" repartent en guerre et en appellent maintenant à la Cour de Cassation... Troisième retard...


Toutes ces actions en justice coûtent à la collectivité : elles prennent du temps. Beaucoup de temps. Le projet qui a vu le jour en 2007 n'est toujours pas en phase de réalisation. La
Collectivité qui avait tenu compte de ce projet dans son plan de développement ne peut donc pas le mener à bien. La plupart des projets envisagés sont en attente du démarrage du Center-Parcs.


Pour plus d'informations sur l'impact négatif de ces retards cumulés, vous pouvez consulter cette page :


http://roybon.fr/cms_roybon/uploads/bulletins/vivre%20%C3%A0%20roybon%20octobre%202010%20central.pdf


Cordialement.


Daniel Postic,adjoint à la Commune de Roybon.



zebulon 09/06/2012 21:54


Les "contre" sont-ils élus ? Savent-ils quelles obligations on a  face à la loi ? Ont-ils pris en compte  la nécessité de certains amènagements ?  Ont-ils analisé l'existant ?
NON.... Le CP ne peut qu'améliorer le côté écologique de notre territoire.... Entre les intérêts personnels (je ne pense pas qu'ils en ont pris la dimension : la nullité de leurs valeurs
immobilières !) Et la vision réductrice de l'intérêt général face à leurs visions.... Les porteurs du projet (élus) eux n'ont aucun avantage perso.... Ils souhaitent seulement que leur territoire
vive, qu'il ne soit pas obligé de devenir un territoire MORT !!! A effacer de la carte ... Les acteurs économiques , eux, souhaite faire vivre un territoire sur lequel ils croient... Le projet
apporte des emplois, le non-projet induit des emplois en moins !!! Et en plus, on peut arguer qu'au moins 200 Ha de la forêt de Chambaran seront entretenus...

Marie 09/06/2012 20:01


Bravo pour ce texte


Quand on sait que certains 'pour' préfèrent partir en Thailande en congés (4t de Co2 pour le voyage, rien que pour un ptit tour d'avion autour du monde!)

Présentation

  • : Bienvenue au Center-Parcs de la Forêt de Chambaran
  • : Ce blog publie du contenu informatif émanant des personnes favorables à la réalisation du Center-Parcs de la Forêt de Chambaran sur le territoire de la Commune de Roybon en Isère.
  • Contact

Recherche

Liens