Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mai 2012 1 14 /05 /mai /2012 15:42

A les entendre et à les lire, l'implantation d'un Center-Parcs dans les Chambaran représente pour ses détracteurs le noir total, l'horreur absolue, la disparition de la forêt...

Les promoteurs d'un tel projet ne peuvent être que des êtres malveillants, des pourfendeurs de la Nature (avec un grand N) sauvage, des capitalistes éhontés ne reculant devant aucune exploitation (celle de la Nature, celle des travailleurs) pour ne laisser derrière eux que misère, ruines et désolation.

Et ceux qui les aident ou les soutiennent, les élus de la Commune, de la Communauté de Communes Bièvre-Chambaran, du Syndicat Mixte Bièvre-Valloire, des Syndicats Mixtes d’autres territoires, du Syndicat Intercommunal des Eaux de la Galaure, du Conseil Général et du Conseil Régional (ça fait tout de même du monde !), ce ne sont qu’autant d'oies blanches manipulées par le Grand Méchant Promoteur ! Ils sont pris au piège et englués dans les rets du grand Capital ! Ils sont aveugles, dilapideront les finances publiques et au final ne récolteront pas un kopek pour les territoires qu'ils auront livrés en proie aux puissances infernales !

Quant aux misérables touristes qui mettront le pied dans cet univers stérile et artificiel qu'est un Center-Parcs, ce ne sont que troupeaux d’êtres faibles, purs produits de notre société mercantile, attirés par la toute-puissance des médias, forcés à la consommation idiote de loisirs stéréotypés dans un lieu concentrationnaire où ils seront parqués comme des bêtes !

Bien, bien... Certes, on a le droit de penser de la sorte... Comme on a le droit de penser n'importe quoi d'ailleurs !

Mais la réalité n'est pas si noire. Comme d'habitude, elle est plutôt entre le noir et le blanc. Et dans ce cas précis, elle penchera même largement du côté du blanc, c'est du moins ce que nous pensons, nous, l’ensemble des personnes favorables au Center-Parcs de la Forêt de Chambaran.

Bien sûr la forêt sera impactée, mais pas dans la mesure prédite par les opposants ! Cet impact sera faible, d'autant plus faible que le premier désir du promoteur du projet, c'est justement la préservation de cette forêt. C'est même son fonds de commerce : faire venir en forêt des touristes pour qu’ils puissent profiter et jouir d'un beau cadre naturel.

Et ce commerce rencontre tout de même un bel écho puisque en Europe, il y a maintenant 20 Center-Parcs qui jouissent d’une forte fréquentation.

Et ce succès dure, puisque le premier a ouvert en 1968 avec comme volonté, l'immersion d'un site touristique en pleine nature pour contribuer à la promouvoir et à la préserver. De 1968 à 2012, cela fait 44 ans que cela fonctionne…  Et certains nous prévoient un prochain cataclysme sur les Chambaran ?

Bien sûr, la région des Chambaran profitera du Center-Parcs ! Oui, les retombées fiscales seront bien au rendez-vous et les collectivités locales récupèreront leurs mises en quelques années ! Oui, la présence à l'année de plusieurs milliers de touristes profitera forcément aux structures déjà existantes (les sites touristiques du secteur, les entreprises locales, les commerces, les gîtes et chambres d'hôtes…) et aux structures qui ne tarderont pas à être créées par des locaux qui n'attendent que cette opportunité pour monter une nouvelle activité !

Je suis allé passer quelques jours dans un Center-Parcs. Ce n'est pas à priori ma tasse de thé. Et pourtant, force m'a été de constater la réalité : je n'ai pas retrouvé la description faite par les opposants au projet. Je ne me suis pas senti "enfermé derrière des grilles"... Je suis sorti à deux reprises au cours de mon séjour pour des randonnées pédestres aux alentours. J'ai été bien accueilli par des employés qui ne m'ont pas dit être surexploités. J'ai séjourné dans une forêt agréable : du calme, pas de voiture, un cadre reposant avec beaucoup de tranquillité... J'ai beaucoup apprécié l'absence de "Gentil Organisateur" qui par de fréquentes et tapageuses annonces par haut-parleur m’aurait sommé de participer à telle ou telle activité. J'ai même - comble du vice et du pêché - succombé aux délices de l'Aqua Mundo ! Je me suis baigné dans une très grosse piscine avec des jets d'eau, j'ai glissé sur des toboggans, j'ai fait des hauts et des bas dans un bassin à vague, je me suis prélassé dans des bassins extérieurs... et j'ai même trouvé ça agréable ! D'ailleurs, il faudra que j'en parle à certaines de mes connaissances, qui chaque année vont passer leurs vacances bien loin, à l'étranger, à plusieurs heures d'avion de chez nous...

Quant à Monsieur Gérard Brémond, celui qui est présenté comme le Dark Vador de l'affaire, c'est aussi lui qui avait déjà "sévi" pour la création d'Avoriaz en Haute-Savoie... Avoriaz, j'y suis aussi allé il y a une quinzaine d’année : belle architecture, on y circule aussi à pied (Monsieur Brémond doit décidément aimer la marche à pied !) belle intégration dans le cadre montagnard... Je doute que les habitants de la région de Morzine et les gens qui y travaillent voient cette station de ski comme un échec patent ayant rendu la montagne à l’état de ruine. 

Les opposants voient et présentent le projet de la façon la plus noire et la plus sombre possible. Emportés par leur foi, ils n’hésitent pas à outrer le trait et à tomber dans les plus grandes exagérations.

De notre côté, nous pensons que le Center-Parcs de la Forêt de Chambaran est un projet propre. Il induira  forcément un impact environnemental mais celui-ci sera extrêmement réduit et surtout surveillé dans le temps. Cet impact sera sans commune mesure avec les enjeux positifs pour la région, en termes d’emplois, de préservation environnementale, de retombées économiques et d’image. En clair, le jeu en vaut largement la chandelle.

Noir, certainement pas. Blanc immaculé, c'est impossible pour un projet fait de la main de l'homme. Pour nous, ce projet est blanc, très légèrement piqué de gris peut-être mais blanc. Par-là, il mérite amplement d'être réalisé.

Daniel Postic, élu à la Commune de Roybon.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Des Citoyens favorables au Center-Parcs de Roybon - dans Projet
commenter cet article

commentaires

zebulon 22/05/2012 10:29





 Je pense que ce qui est publié sur ce blog s'appuie sur des faits, chiffres,....exacts !!!


 

Seb 18/05/2012 16:40


Vous ceseez de me répondre parce que vous n'avez pas de réponse à me donner... La voilà la vérité. Et finallement vous réagissez sur la forme et non sur le fond, un peu comme l'a fait le tribunal
administratif de Grenoble à propos de ce projet... "Pour une virgule près..." comme vous le dites si bien...

Daniel Postic 18/05/2012 16:52



Sans autre commentaire.



seb 18/05/2012 14:23


"Nul n'est pire sourd que celui qui ne veut entendre" vous avez donc bien compris ce que sous entendait mon long message…


 


Votre 4 pages réalisés au frais de la commune et que j'ai lu avec attention, ne répond pas à mes questions je vous les repose donc :


 


-         « L’eau ne déroge pas non plus à cette démonstration peut
être la molasse du miocène va-t-elle de Lyon à Valence comme vous le dites mais j’ai envi de vois répondre et alors ? En quoi cela justifie t il un tels gaspillage ? En quoi,  est
il crédible d’interdire à l’ensemble d’une population d’arroser ses carottes, ou de laver sa voiture alors qu’à la cimes des Chambaran, on autorise, sous couvert d’un pseudo intérêt général, une
entreprise à dilapider la ressource en eau », et ce quelque soit le volume d’eau quotidiennement  consommé puisque là ou il n’y avait rien, un complexe immobilier recevant
5000 personnes va voir le jour…


-         «  Le PNUE donne l'exemple des forêts de la région des
Carpates, de plus en plus fragmentées à cause de la croissance du tourisme et de la construction d'hôtels, qui a augmenté de 60% en dix ans » pensez
vous vous situer au dessus des experts de l’ONU ?


-         combien d’emplois sont réservés aux Roybonnais ? Etes vous
sure d’avoir avec Pierre et Vacances les mêmes critères de définition du local, est communal, cantonale, départemental ou national ? Et question subsidiaire, êtes vous sure que les personnes
sans emplois de Roybon voudront aller travailler dans le Center Parcs ?


-         Pour ce qui est des retombées économiques, pouvez vous me dire
concrètement de quoi il s’agit, qu’est ce qui a été constaté dans les autres Center Parcs, à un an, à 5 ans etc… Que se passera t il si Pierre et Vacances fait faillite, qui supportera les frais
d’entretien de ce complexe ?


 


Par ailleurs, il manque la fin de mon premier commentaire donc je vous le redonne :


 


« Enfin, vous craigniez pour la vie de votre village hors la population de Roybon est stable depuis plusieurs dizaines d’année. Si les commerces disparaissent, voyez plus haut la corrélation
avec l’expansion des grandes surfaces qui représentent aujourd’hui 90% des échanges commerciaux, et son responsables de la disparition des commerces de proximité. Selon l’Insee, la grande
distribution a éliminé depuis les années 60, presque 20% des boulangeries et 85% des épiceries… Et la zone commerciale de St Marcellin qui n’en finit plus de s’agrandir avec l’approbation des
élus grâce à l’argument de l’emploi…


 


la conclusion de tout cela pourrait être la suivante : le concept de développement  n’est qu’une création de notre civilisation occidentale qui n’existe pas dans les
sociétés primitives africaines, le mot développement n’a même aucune traduction dans d’autre il est la double traduction et signifie à la fois croître et mourir. Au Cameroun, il a pris la
traduction de « Rêve blanc »  ce qui en fait finalement une imposture conceptuelle de par sa prétendue universalité très bien décrite par Konrad Lorenz
 lorsqu’il dit « To develop an area (développer une zone)signifie détruire radicalement toute végétation naturelle dans la zone en question, recouvrir le terrain ainsi
dégagé de béton ou, dans le meilleur des cas de gazon pour parc à voiture, si par hasard il restait un morceau de place, le consolider par un mur en béton, régulariser les petits cours d’eau par
des barrages ou, si possible, les canaliser, infester le tout de pesticide et le vendre ensuite le plus cher possible à quelque consommateur urbanisé et abruti ». Abruti n’ayant pas ici
le sens de mentalement limité mais plutôt celui d’hébété… »

Daniel Postic 18/05/2012 16:10



Si ce document ne répond à aucune de vos questions, relisez-le. Il me semble pourtant assez clair. Il est effectivement publié dans le cadre de la communication communale puisqu'il a pour objet
un projet soutenu par le Conseil Municipal et cela depuis un certain temps.


Pour le reste, votre style et votre orthographe me laissent penser que vous écrivez comme l'on dit... "à l'arrache", sans faire trop l'effort de vous relire. Cela ne me plaît pas. Je cesserai
donc là cette polémique épistolaire. Mais vous pourrez toutefois retrouver sur ce blog d'autres informations sur le projet Center-Parcs. Je ne doute pas que vous finirez par y trouver les
réponses aux questions que vous vous posez.


Daniel Postic, élu de la Commune de Roybon.



seb 17/05/2012 19:03


Monsieur Postic


 


J’étais à la réunion de Beaurepaire, organisée par l’association PCSCP, sur le thème du Center Parcs, et je dois  dire que j’ai été assez consterné par votre vision nombrilique
et courte termiste sur ce dossier.


 


Tout d’abord, sur votre affirmation sur le fait que la majorité des Roybonnais soutiennent ce projet puisque vous avez été réélu en inscrivant dans votre profession de foi votre attachement à la
réalisation du Center Parcs. Je suis donc allé voir les résultats des élections de 2008 : vous avez obtenu en moyenne 396 voix sur 930 inscrits sur les listes électorales soit 42% des
inscrits, à peine 30% ramené à l’ensemble de la population. On est donc bien loin de la majorité dont vous semblez tirer toute votre légitimité. Toujours dans la même logique : est ce que
selon vous le fait d’être élu est il comparable à un chèque en blanc vous permettant de faire tout et n’importe quoi sans que personne ne puise avoir le droit de s’y opposer ? Est-ce ça
votre conception de la démocratie ?


 


 Enfin, vous avez centré votre argumentation sur Roybon et les Roybonnais, mais le problème va effectivement plus loin, puisque c’est l’ensemble des Isérois
qui  payera la facture de 400 millions d’euros que représente ce chantier (chiffre de France 3). Il y a 1 million d’habitants en Isère selon le dernier recensement, ce qui veut
dire que chaque Isérois donnera 400 euros et une famille de 5 personnes 2000 euros !!! Merci pour eux !!! L’eau ne déroge pas non plus à cette démonstration peut être la molasse du
miocène va-t-elle de Lyon à Valence comme vous le dites mais j’ai envi de vois répondre et alors ? En quoi cela justifie t il un tels gaspillage ? En quoi,  est il
crédible d’interdire à l’ensemble d’une population d’arroser ses carottes, ou de laver sa voiture alors qu’à la cimes des Chambaran, on autorise, sous couvert d’un pseudo intérêt général, une
entreprise à dilapider la ressource en eau. Là aussi le problème ne s’arrête pas aux portes de Roybon, mais intéresse l’ensemble du territoire de Bièvre Valloire mais aussi du nord de la Drome.


 


La minimisation de l’annulation du PLU par le tribunal administratif, est de votre part une insulte au droit Français et me fait me questionner sur votre moralité vous rappelle qu’en droit le
fond et la forme sont aussi important, et qu’il ne s’agit pas d’une virgule comme vous le sous entendez mais de le non consultation d’une autorité en matière d’environnement tellement grossière
que le tribunal administratif n’a même pas eu besoins de se pencher sur le fond. Je me permets de vous rappeler que les règles de droit sont d’application strictes et d’interprétation étroites.
Par ailleurs que dire de vos compétences sur ce projet alors que la démarche de base que représente le PLU est bancale ?


 


A propos de la qualité du Bois des Avenières et de sa qualité je vous trouve bien présomptueux quand vous dites qu’il est de faible qualité, car à moins que vous ne soyez un expert forestier, la
qualité ne peut se limiter à une expertise visuelle, de même que la surface que vous voulez détruire ne peut se limiter à une comparaison strictement comptable d’hectares ou de mètres carrés.
Aussi je vous invite à aller lire le lien suivant (http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=25462&Cr=for%C3%AAt&Cr1=) sur le site des Nations
Unies à propos des forêts européennes, et de l’impact du morcellement qui résume largement le propos. Je cite « Les forêts isolées et fragmentées ne sont pas seulement plus vulnérables
au changement climatique, elles sont moins en mesure d'accueillir la faune, de stabiliser les sols et d'apporter les provisions en eau suffisantes aux villes, entreprises et collectivités qui
dépendent de leurs écosystèmes, indique le rapport du PNUE qui préconise pour y remédier de créer des « corridors verts ». » Mais aussi : «  Le PNUE donne l'exemple
des forêts de la région des Carpates, de plus en plus fragmentées à cause de la croissance du tourisme et de la construction d'hôtels, qui a augmenté de 60% en dix
ans ».


 


Vient après tout ça le problème de l’emploi, je ne reviendrai pas sur la qualité des emplois proposer puisque ce n’est pas le problème selon vous (un peu quand même selon moi) mais voyons ça de
plus loin. Une dame parlait de la grande distribution : une étude de l’économiste Christian Jacquiau constatait qu’un emploi précaire créé dans la grande distribution détruisait 5 emploi
durable dans le commerce de proximité. Le tourisme sous la forme proposé par Pierre et Vacances est proche de la grande distribution, et aura le même effet pervers. Je passe sur la comparaison
que vous avez fait avec le tourisme de montagne et vous invite à ce sujet à vous renseigner sur les conditions de travail des « saisonniers », mais aussi de vérifier combien coûte le
tourisme blanc. Selon vous le protocole d’accord signé avec Pierre et Vacances prévoit une priorité à l’emploi local : combien d’emplois sont réservés aux Roybonnais ? Etes vous sure
d’avoir avec Pierre et Vacances les mêmes critères de définition du local, est communal, cantonale, départemental ou national ? Et question subsidiaire, êtes vous sure que les personnes sans
emplois de Roybon voudront aller travailler dans le Center Parcs ? Enfin, on ne peut pas décemment dire que l’emploi de personne à temps partiels subis pour 400€ par mois soient un gage
d’épanouissement social : avoir un emploi c’est bien, pouvoir en vivre c’est obligatoire.


 


Enfin vous avez parlé de retombées fiscales et économiques, et de développement de la commune. Pour ce qui est des retombées fiscales, j’ai envie  de dire encore heureux que
Pierre et Vacances paye des impôt comme tout les autres habitants et sociétés de Roybon, il ne manquerait plus qu’il soit exempt de l’impôt ne serait ce qu’au regard des sommes d’argents
publiques engagées. Pour ce qui est des retombées économiques, pouvez vous me dire concrètement de quoi il s’agit, qu’est ce qui a été constaté dans les autres Center Parcs, à un an, à 5 ans etc…
Que se passera t il si Pierre et Vacances fait faillite, qui supportera les frais d’entretien de ce complexe ? Enfin, vous craigniez pour la vie de votre village hors la population de Roybon
est stable depuis plusieurs dizaines d’année. Si les commerces disparaissent, voyez plus haut la corrélation avec l’expansion des grandes surfaces qui représentent aujourd’hui 90% des échanges
commerciaux, et son responsables de la disparition des commerces de proximité. Selon l&rsqu

Daniel Postic 18/05/2012 07:57



Monsieur "Seb",


Au dernières élections municipales, 930 personnes étaient inscrites sur la liste électorale de Roybon. 719 ont voté, 692 se sont exprimées (soit 27 bulletins blancs ou nuls).


Il fallait donc obtenir 347 voix pour avoir la majorité des suffrages exprimés.


Libre à vous d'émettre des hypothèses concernant les opinions des gens n'ayant pas voté. En France le vote est un droit, pas un devoir. Et le résultat des élections est bien à calculer par
rapport aux suffrages exprimés. J'accepterais bien d'évoquer les 27 bulletins blancs ou nuls (3,75 % des votants) mais chacun sait que dans ces élections municipales avec panachage des listes,
bon nombre d'entre eux proviennent d'erreurs des électeurs : nombre de noms supérieurs au nombre de sièges notamment...


Quoi qu'il en soit...


Les candidats de la liste indépendante d'union "Ensemble, continuons d'agir pour l'avenir de Roybon" (liste composée de personnes de toutes sensibilités politiques) ont tous obtenu le
nombre de voix requis pour être élus au premier tour, avec pour le minimum 42 voix supplémentaires par rapport au 347 voix nécessaires.


En clair, les candidats de notre liste ont été élus avec des scores allant de 56,21 %  à 68,78 % des suffrages exprimés.


N'oublions pas qu'une autre liste s'était présentée aux suffrages des Roybonnais. Aucune des personnes de cette liste n'a été élue,  leurs scores allant de 30,92 % à 46,67 %.


Non ! Les candidats de notre liste n'avaient pas obtenu en moyenne 396 voix comme vous l'écrivez mais 423,66. Refaite votre calcul. Et de plus vous comparez ce nombre à l'ensemble de la
population. Les enfants de 10 ans (ou moins !) auraient-il le droit de vote ? Vous pourriez également faire un comparatif avec une population fictive qui rassemblerait la gent canine, la gent
féline et pourquoi pas l'ensemble du cheptel en pâture sur la Commune !...


Je plaisante mais je souhaite vous montrer qu'à trop vouloir faire parler les chiffres, on leur fait dire n'importe quoi.


Pour le reste, je vous rappellerais bien l'adage "Nul n'est pire sourd que celui qui ne veut entendre" mais puisque lors de la réunion de Beaurepaire, vous n'avez apparemment pas voulu
m'entendre, je préfère vous renvoyer à la lecture de l'argumentaire rédigé récemment par la Commune de Roybon : quatre pages
d'informations sur lesquelles vous trouverez certainement réponses aux questions qui vous préoccupent.


Monsieur "Seb", je vous prie de recevoir mes salutations.


Daniel Postic, élu à la Commune de Roybon.



seb 16/05/2012 12:23


Ce site devrait plutôt s'appeler "bienvenu à la caricature et au court termiste dans les Chambaran"...

Daniel Postic 17/05/2012 08:56



Et ce commentaire devrait s'intituler "Bienvenue (avec un e merci ) au commentaire inutile et non argumenté !"


Si cet article tend vers la caricature, c'est bien que les arguments développés par l'association PCSCP sont extrêmenent caricaturaux. Il suffit pour s'en rendre compte d'assister à l'une des
réunions publiques organisées par PCSCP de manière concentrique dans des communes autour de Roybon (pas à Roybon, d'ailleurs...). Au cours d'un exposé long, très long, laborieux, s'appuyant sur
un plan brouillon, tout le projet est présenté de manière caricaturale et sans aucune nuance.


Quant au court-termisme évoqué par "Seb"... Les Center-Parcs existent depuis 44 ans... C'est déjà pas mal, non ? On peut également regarder les photos illustrant l'article "Disparition de la
Forêt" (ci-dessus), et évoquant tout à fait le côté éphémère d'un Center-Parcs...


 



Présentation

  • : Bienvenue au Center-Parcs de la Forêt de Chambaran
  • : Ce blog publie du contenu informatif émanant des personnes favorables à la réalisation du Center-Parcs de la Forêt de Chambaran sur le territoire de la Commune de Roybon en Isère.
  • Contact

Recherche

Liens