Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 avril 2013 1 08 /04 /avril /2013 11:18

Suite à la récente décision du Conseil d'Etat, Marcel Bachasson, Maire de Roybon, a été interviewé au cours du journal "Le 12/13" de France 3 Alpes du 5 avril : 

A voir sur cette page...

Repost 0
Published by Des Citoyens favorables au Center-Parcs de Roybon - dans Projet
commenter cet article
30 mars 2013 6 30 /03 /mars /2013 04:47

Tout dernièrement, Le 25 mars 2013, le Conseil d'Etat a rejeté le pourvoi formé par l'association "Pour des Chambarans Sans Center-Parcs" contre l'arrêté de défrichement.

Après les arrêts de la Cour d'Appel Administrative de Lyon d'avril 2012 qui avaient rendu leur valeur à la modification du PLU et au Permis de Construire, après les premiers jugement du Conseil d'Etat de la fin décembre 2012 allant dans le même sens en rejetant les recours des opposants, cette décision du 25 mars 2013 marque la fin des procédures judiciaires qui bloquaient le projet depuis de longs mois.

Le Center-Parcs de la Forêt de Chambaran va maintenant pouvoir aller de l'avant !...

Repost 0
Published by Des Citoyens favorables au Center-Parcs de Roybon - dans Projet
commenter cet article
23 janvier 2013 3 23 /01 /janvier /2013 10:47

Il y a quelques jours, nous avons eu connaissance d'une très bonne nouvelle concernant le projet de Center-Parcs de la Forêt de Chambaran... 

Les deux recours déposés auprès du Conseil d’Etat par les opposants au projet pour lesquels la Commune était concernée (Plan Local d’Urbanisme et Permis de Construire) ont été rejetés. Ces deux dossiers ne seront donc pas jugés.

Il reste à attendre la décision du Conseil d’Etat concernant le troisième recours (Autorisation de défrichement) qui ne concerne pas la Commune mais les services de l'Etat.

Dossier judiciaire à suivre... prochainement.

Repost 0
Published by Des Citoyens favorables au Center-Parcs de Roybon - dans Projet
commenter cet article
16 janvier 2013 3 16 /01 /janvier /2013 12:01

En 2015, le cinquième Center Parcs de France ouvrira ses porte dans le département de la Vienne. 

Présentation du dossier de ce Center-Parcs, dont la préparation aura su allier les personnalités de tous bords, au delà des clivages traditionnels....


Un ensemble de vidéos très intéressantes sur le site du Conseil Général de la Vienne : 

Partie 1 : Les enjeux de territoire pour un projet d'intérêt général, au-delà des clivages (1h)

Partie 2 : A quoi ressemblera le Center Parcs de la Vienne ? Où en sommes-nous ? (47 mn)

Partie 3  : Le partenariat public / privé (27mn)

Partie 4 : L'enjeu économique (28 mn)

Partie 5 : L'enjeu environnemental (29 mn)


Cliquez sur le lien ci-dessous...

http://www.cg86.fr/706-center-parcs-dans-la-vienne.htm

Repost 0
Published by Des Citoyens favorables au Center-Parcs de Roybon - dans Projet
commenter cet article
3 juillet 2012 2 03 /07 /juillet /2012 06:19


Depuis un certain temps on entend beaucoup parler des Chambaran, notamment de la forêt à  propos du projet de Center Parcs.

Certains sont pour, d’autres sont contre !!! Lorsque l’on pose la question aux roybonnais pour ou contre ! Que penser ?

De toutes manières notre pays se meurt petit à petit, nous n’avons plus d’industrie et beaucoup moins de commerces, plus grand-chose si ça continue. Alors un projet prometteur qui s’annonce, en quoi cela gêne-t-il ?

La plupart de ceux qui sont contre le projet habitent-ils le pays ? La réponse est plutôt non.

Le projet concerne deux cents hectares de forêt qui ne seront pas tout défriché d’ailleurs puisque le projet de ce centre est d’être proche de la nature. Et au fait combien d’arbres remarquables ou centenaires dans ce coin ? S’il y en avait, ils seraient conservés.

Mais que connaît-on sur notre Forêt Roybonnaise ? Qui se rappelle l’histoire du pays ?

Dans les années 1200, Roybon n’existait pas et l’immense forêt naturelle des Chambaran était la propriété du dauphin. Lorsque l’un d’eux, Humbert 1er, par la charte  de Juillet 1294, concéda à toute personne qui viendrait s’établir sur le plateau de Chambaran le droit d’« albergement ». Ce droit d’origine féodale accordait la faculté aux serfs de s’affranchir de toute servitude. Le seigneur leur cédait d’une façon perpétuelle ses droits sur une partie de ses domaines. C’est ainsi que la naissance du village remonterait à 1264.

Par cette charte de 1294, le dauphin concéda à ceux qui habitaient Roybon comme à ceux qui viendraient l’habiter par la suite la propriété des terres qu’ils défricheraient et il leur accordait aussi le droit de chasse. Lorsque le dernier dauphin céda sa seigneurie en 1349 au roi de France Philippe VI de Valois, il était stipulé :

Premièrement que les privilèges dont jouissaient les habitants de Roybon ne leur seraient pas retirés.

Deuxièmement que le fils du roi de France, successeur de la couronne, porterait le nom de dauphin.

Par la suite, la mémoire comme souvent fit défaut, ainsi lorsque Louis XV donna la forêt de Chambaran à messieurs de Clermont-Tonnerre et de Monteynard. Il fallut attendre 1828 pour que Henri St Romme, alors avocat, fit revaloir les droits de Roybon sur sa forêt à la suite d’un procès.

Vers l’an 1400, il y eut trois verreries, et plus tard une 4ème dans le village qui profitèrent largement de la forêt sans ménagement d’ailleurs. Depuis ce temps, la forêt s’est régénérée.

Actuellement, la commune de Roybon représente plus de 7000 hectares dont plus de la moitié en forêt. Alors que l’on en prenne 200 pour le Center Parc, il en reste encore et il est toujours possible de replanter.

Pour cette région des Chambaran que l’on dit souvent bons à rien, on lui trouve d’un seul coup, une réserve écologique, une faune très spécifique, de l’eau bien sûr, mais finalement on a mis du temps à s’en apercevoir (ce que l’on savait déjà depuis très longtemps)… D’ici que l’on ne trouve pas du pétrole si recherché, ça serait un comble ! Que penseraient alors les écolos ? Il est vrai que dans les années 50, on en parlait. Mais au fait dans tout ça, Roybonnais, sommes-nous libres de décider de notre avenir ? Nous sommes en république à ce que je sache. A dire vrai, sommes-nous souverains chez nous ? Nous sommes dans notre territoire et devrions avoir le droit de décider nous-mêmes. Majorité ou minorité ? Qu’en pense Miss Liberté sur son socle de la place st Romme ?

 

Gabriel Bret, fervent Roybonnais

Repost 0
Published by Des Citoyens favorables au Center-Parcs de Roybon - dans Projet
commenter cet article
8 juin 2012 5 08 /06 /juin /2012 18:21

Comme des milliers de villages en zone rurale, la désertification s’accentue chez nous.

Situation géographique excentrée, accès indirect, éloignement des grands couloirs de circulation… Notre village se révèle peu attractif pour des entreprises traditionnelles de transformation ou de services.

Il est aussi peu attractif pour des familles qui préfèrent se rapprocher des grands centres économiques et de leur lieu de travail suite à la montée des coûts de transport.

Il est peu attractif pour des familles qui ne trouvent plus de services de proximité : La Poste de moins en moins présente, collège fermé, écoles en chute d’effectif, commerces en difficulté, associations locales démobilisées.

Et pourtant...  un miracle... a commencé de se produire…

Une grande société touristique a souhaité s’installer chez nous. Une société solide, dont l’activité est liée à l’accueil de touristes à la recherche de calme et de verdure dans un cadre naturel sauvegardé et entretenu, en harmonie avec la nature. Cette société qui aura besoin de main d’œuvre locale et régionale, qui sera soumise comme toute entreprise au code du travail, ne sera jamais délocalisable. On a connu plusieurs porteurs de projets par le passé, mais jamais avec autant de sérieux et d’espoir...

Ce projet est la dernière chance pour notre village. Pour une fois que le train de la relance daigne passer chez nous, ne le laissons pas repartir sous d’autres cieux qui ne manqueront pas de l’accueillir…

La descente infernale doit être stoppée, notre village a des atouts et doit enfin en profiter, c’est là sa seule vocation .

Sa richesse ?  Sa superficie de forêts qui, au lieu de n’être fréquentées que par quelques chasseurs et cueilleurs de champignons pourra grâce à Center-Parcs s’ouvrir à un plus grand nombre. Ce  n’est pas la plus belle forêt au sein des 3500 hectares boisés que la Commune compte, mais elle sera entretenue et améliorée. Elle qui par le passé  ne servait que de coupe affouagère, livrée à des exploitants professionnels peu attentifs à l’écrevisse à pieds blancs ou aux grenouilles sera désormais ouverte aux estivants qui auront le droit de découvrir cet espace qu’on nous déclare merveilleux.

200 hectares dont 160 sécurisés et au final seulement 40 hectares déboisés après l’aménagement des bungalows en bois, de la superstructure en verre qui accueillera les jeux aquatiques, les jardins exotiques et les restaurants.

40 hectares représentent 1,4% de la surface forestière de Roybon.  Où est le désastre annoncé ? Qu’est donc cette apocalypse annoncée par les opposants ? Car il y a quelques opposants bien sûr...Guidés par des intérêts personnes pour certains, par de froides idéologies pour d’autres. Certains se prennent pour des messies et vont prêcher leur bonne parole sur tous les marchés de la région et même jusqu’en Savoie !

Ce ne sont là que raisons égoïstes camouflées derrière de grands discours pseudo-écologiques.

Le scandale de l’eau dont ils parlent ? Mais où donc est-il ?

  • Que l’eau des égouts de Roybon n’aille plus alimenter la Galaure ?
  • Que les sources de la Verrerie soient redirigées vers la Galaure pour conforter son débit ?
  • Que l’eau utile à Center-parcs pour la consommation sanitaire corresponde à l’utilisation moyenne d’un français qui fréquente un centre nautique près de chez lui ?
  • Que la méthode moderne de nettoyage des bassins soit très peu consommatrice ?
  • Que les 880 m3 journaliers puisés pour Center-Parcs dans la Bièvre retournent après utilisation au Rhône en passant par l’Isère ?

 

Le scandale de l'eau n'est-il pas plutôt là ?

  • Que des entreprises puissent pomper dans la fameuse nappe "miocène" 4500 m3 par jour pour les renvoyer par saumoduc à Pont De Claix ?
  • Que des milliers de forages pirates existent sans aucune autorisation et fassent courir de gros risques de pollution à cette nappe "miocène" ?

Curieux... Ces deux derniers points ne sont jamais évoqués dans les discours des opposants….

Oui, il y a trop de non-dits dans leurs réunions, trop de rétention volontaire d’informations. Tout cela fait penser à une "chasse aux sorcières" menée pour détruire ce projet et laisser une région s’enfoncer encore un peu plus, en lui interdisant de profiter enfin des ressources qu’elle prodigue pourtant gratuitement à tout le monde depuis la nuit des temps.

Non, Roybon n’est pas le village peuplé de crétins comme le présentent les opposants dans leurs réunions publiques. Ce projet n’est pas une fatalité qui tombe dessus une assemblée de demeurés ! A contraire, ce projet est perçu par les habitants comme le déclic qui va renverser le processus d’exode rural et redonner de l’espoir en redynamisant tout un secteur.

Non, on ne doit pas laisser quelques personnes réduire à néant les efforts d’élus qui travaillent avant tout au bien collectif.

Mesdames et messieurs qui vous opposez toujours à ce qui est constructif, il est facile de faire de l’écologie de confort comme vous le faites, cachés derrière un écran d’ordinateur. Le vrai courage écologique serait de mener des combats autrement plus importants :

Pourquoi n’allez-vous donc pas manifester contre les navires usines qui pillent les ressources des océans et ruinent les populations côtières qui vivent d’une pêche artisanale vivrière, contraintes à l’émigration et à la mort programmée de leur culture et de leurs enfants ?

Pourquoi n’allez-vous donc pas vous coucher  devant les bulldozers qui rasent les forêts amazoniennes au rythme de un hectare toutes les minutes, au détriment des populations indigènes repoussées dans les villes où elles vont  grossir les bidonvilles.

Pourquoi ne partez-vous pas arrêter l’exploitation des sables bitumineux de l’Alaska qui constitue un désastre écologique ravageant des milliers d’hectares de forêts.

Ne vous trompez pas de combat et cessez de tromper votre monde. Nous ne vous laisserons pas réussir votre travail de sape et de destruction.

 

Serge Second, adjoint à la Commune de Roybon, qui ne veut pas voir ce village disparaître.

Repost 0
Published by Serge Second - dans Projet
commenter cet article
26 mai 2012 6 26 /05 /mai /2012 14:26

Décembre 2010, nous  gagnons à la loterie des Commerçants de Roybon un bon d'achat de 600 euros pour le Center-Parcs de notre choix... Nous faisons aussitôt un tour sur Internet pour voir de quoi il s’agit. Hum... Ils sont bien loin ces Center-Parcs ! Cela aurait en fait été pas mal d'en avoir un près de chez nous !...

Planification du séjour... Avec le bon d’achat, nous aurions pu réserver une semaine complète mais avec l'école des enfants c'est un peu compliqué… Nous optons donc pour un weekend de 4 jours en chalet VIP tout confort.

Notre choix se porte sur le Domaine des Trois-Forêts en Moselle-Lorraine, le plus récent, et d'après ce que l'on nous a dit, celui qui ressemble le plus à ce que sera le Center-Parcs de la Forêt de Chambaran...


A8


Le voyage a finalement lieu début Décembre 2011, quatre jours avant la date limite de validité de notre bon d'achat !

Arrivée à Center-Parcs le vendredi en fin d'après-midi... Aucun bouchon... Nous posons la voiture sur le parking au-dessus des cottages de notre zone ; nous ne la reverrons pas du weekend. Nous ne verrons pas d'autres voitures d'ailleurs : nous ne croiserons que des piétons, cyclistes et poneys avec enfants sur le dos.


Le cottage est vraiment très confortable et les nombreux équipements sont tous testés un à un lors de la soirée : baignoire à remous, saunas, douches à jets... Tout fonctionne à merveille... Le cottage ressemble à un vrai centre de thalassothérapie !


A6


Le lendemain nous découvrons la forêt autour du cottage : tout est très calme, agencé de manière que les vacanciers ne se gênent pas… Le domaine nous rappelle la quiétude de nos excursions en Chambaran, mais là, avec le confort du cottage en plus, c'est vraiment le top ! L'ambiance fait un peu « village » : les gens que nous croisons sont aimables et détendus ; on se dit bonjour, comme à Roybon, pas comme dans une « grande ville ».

Pour ce premier jour, nous avons un programme chargé : paint-ball, tir à l'arc, Aqua-Mundo et promenade à dos de poney. Nous finissons la journée sur les rotules…

Quant à l’Aqua-Mundo, il n'y a pas photo : c'est bien notre type de vacances ! Piscine à vagues, toboggans, jets d'eau, toute la famille s'en donne à cœur joie ! Le top pour nous : la rivière sauvage. C’est un large toboggan que l'on emprunte tous ensemble. Tout le monde est chahuté en même temps comme dans les rapides d'une rivière, on s'entraide les uns les autres pour maintenir le groupe et il faut sans cesse lutter contre le courant… sensations fortes que les enfants adorent.


A7


Le dimanche, au programme Aqua Mundo, une deuxième balade à dos de poney… la forêt est trop belle, on en redemande !

Et pour finir la journée… un petit tour aux urgences de Sarrebourg, à une vingtaine de kilomètres, pour recoudre une arcade sourcilière. C’est que la fameuse rivière sauvage a fait une victime ! Par chance, les urgences ne sont pas trop bondées et le problème est réglé en moins de deux heures, aller-retour compris ! Nous sommes contents qu'une si petite ville ait un hôpital avec service d'urgence. Est-ce la présence du Center-Parcs qui nous a épargné le voyage jusqu'à Metz, Nancy ou Strasbourg ?

Le lundi, dernier jour. Nous libérons le cottage à 10 h mais bien sûr, nous pouvons profiter de tous les équipements du domaine toute la journée. Nous faisons deux équipes : celle du blessé qui joue dans les aires de jeux couvertes et l'autre qui continue le programme « Aqua-Mundo à gogo » !

Nous avons été impressionnés par l'esthétique du Domaine des Trois Forêts. C'est une réussite architecturale : les cottages et les aires de jeux en bois sont bien intégrés au paysage, tout est confortable et pratique. La forêt omniprésente, associée aux jeux d’eau a rendu l'expérience Center-Parcs très agréable.

La qualité de l'accueil a aussi compté pour beaucoup dans notre appréciation du séjour. Le personnel rencontré, sur les lieux de loisirs ou de restauration, ne nous a paru ni tendu ni surexploité. Certains employés sportifs, dynamiques, polyglottes, avec qui nous avons plus sympathisé, étaient contents d'avoir décroché une place dans le Center-Parcs près de chez eux. Cela nous a fait plaisir à voir.


A4


Nous souhaitons pour les jeunes des Chambaran la même opportunité pour les années à venir.

 

Thierry Capéran, habitant de Roybon.

(Crédit photos : site internet Center-Parcs Domaine des Trois Forêts.)

Repost 0
Published by Thierry Capéran - dans Projet
commenter cet article
23 mai 2012 3 23 /05 /mai /2012 21:02

Troisième volet sur le montage financier du Center Parcs « Domaine de la forêt de Chambaran »....

 

Toujours, selon la communication des opposants (extrait de leur site et de leurs réunions publiques) :

«Et ouiiiii !...C’est ce qui, il semble, fait bouger le monde !... Le fric, l’oseille, le blé... Bref... Tout le monde en veut, en bave et en plus, quand il s’agit de l’argent public, les élus savent le dépenser allègrement sans compter !... Notamment en ce qui concerne ce projet !...

... Donc, si on reprend l’argument des emplois des "Pour ce projet", pour 470 Equivalents Temps Pleins (chiffres estimés à partir de la dernière communication de la mairie de Roybon), l’Etat et les collectivités vont verser 94 + 30 = 124 millions d’euros plus les infrastructures ... »

Les 37 millions d’euros mobilisés par les collectivités ont fait l’objet du premier et du deuxième volet de cet article. Intéressons-nous maintenant aux aides directes et indirectes versées par l’Etat (récupération de la TVA et déductions fiscales) soit environ 100 millions d’euros d’après le calcul des opposants pour environ 500 emplois Equivalent Temps Pleins (les chiffres sont arrondis par simplification).

L'Association Pour des Chambaran Sans Center-Parcs (PCSCP) en arrive à la conclusion suivante :

« Chaque emploi va donc nous coûter près de 264 000 euros !!! Soit 264 mois pour une personne à 1 000 euros nets par mois ... soit près de 22 ans de salaire ... sans commentaire. »

Quel art de la désinformation !!! A partir d'une base de calcul exacte, les déductions que PCSCP tire sont totalement fausses. Les opposants oublient simplement qu’une personne au chômage coûte à l’état (coût direct par les indemnisations et coût indirect par les cotisations sociales et le manque « à gagner », voir http://www.travail-emploi-sante.gouv.fr/publications/Revue_Travail-et-Emploi/pdf/40_2998.pdf).

Par extrapolation, le coût d’une personne au chômage peut être estimé à 20 000 € par an soit pour 500 chômeurs une charge annuelle pour l’état de 10 millions d’euros. L’état « rentre donc dans ses frais » en 10 ans et cela sans prendre en compte les retombées dues à la création ou au maintien des emplois « indirects ».

Pour ll'association PCSCP, le fond du problème n’est donc pas financier ni environnemental (eaux, énergie, espèces protégées…) mais bien idéologique ! Ainsi que s’est exprimée une adhérente de l’association PCSCP lors de la réunion «publique » de Beaurepaire :

« Donner du travail à un chômeur vaut-il l’arrachage d’un arbre ? »…

Et donc, pour reprendre leur formule : « …Sans commentaire ! »

Repost 0
Published by Des Citoyens favorables au Center-Parcs de Roybon - dans Projet
commenter cet article
22 mai 2012 2 22 /05 /mai /2012 14:12

Les opposants de l'Association "Pour des Chambaran Sans Center-Parcs" aiment mettre en avant des chiffres importants pour laisser à penser que les Collectivités Locales et notamment le Conseil Général et le Conseil Régional vont dilapider l'argent public dans ce projet Center-Parcs...

Ils adorent les chiffres. Soit....

Mais pourquoi diable n'ont-ils pas tenté la comparaison suivante ? 

  • Budget 2012 du Conseil Général : 1 340 millions d'Euros...
  • Budget 2012 du Conseil Régional Rhône-Alpes : 2 400 millions d'Euros...

TOTAL : 3 740 millions d'Euros.

  • Sommes engagées par ces même collectivités comme mesures d'accompagnement du projet : 22 millions d'Euros.

.... Une simple règle de trois :     22 : 3 740 x 100 = 0,588

  • Les sommes engagées par ces deux collectivité représentent donc à peine 0,6 % de leurs budgets cumulés.

Et on a vu dans notre premier article que ces sommes seraient récupérées en 13 ans environ...

Et on a vu qu'ensuite, les collectivités locales continueraient à encaisser la fiscalité liée au Center-Parcs...

Gageons qu'en cherchant bien, on pourrait facilement trouver des situations où l'argent public est moins bien géré que dans le cas qui nous occupe !

Repost 0
Published by Des Citoyens favorables au Center-Parcs de Roybon - dans Projet
commenter cet article
21 mai 2012 1 21 /05 /mai /2012 16:30

Les opposants de l'association "Pour des Chambaran sans Center-Parcs" adorent présenter le projet comme une hérésie financière pour laquelle la Commune de Roybon "donnerait" 200 ha de forêt "libre" (?) pour "une bouchée de pain"...

Il n'en est rien.

  • Non, les collectivités locales ne paieront pas la construction du Center-Parcs : c'est la société Pierre & Vacances qui financera les aménagements de son parc, la construction de l'Aqua-mundo, du centre de congrès... le volet paysager et même des clôtures !
  • Oui, les collectivités locales apporteront une aide financière à la construction des cottages (comme pour tout gîte ou chambre d'hôtes) et à la création des infrastructures nécessaires à l'implantation du Center-Parcs (amélioration des voies d'accès, amélioration de l'adduction d'eau et de l'assainissement...)
  • Oui, ces infrastructures serviront aussi à l'ensemble de la population du secteur... 

Voyons les chiffres : 

Les fonds publics apportés par les Collectivités Locales s'élèveront au total à 37 millions d'Euros... C'est le côté "dépenses"...(ou plutôt "investissement")

Bon, soit, c'est une jolie somme... mais elle est tout de même destinée à aider un joli projet !

  • Pour la première année, les Collectivités locales récupèreront 6 millions d'Euros de retombées fiscales (et vente du terrain).... C'est la Récupération n°1 !...
  • Ensuite, les Collectivités Locales récupèreront 2,6 millions d'euros de retombées fiscales... chaque annéeC'est la Récupération n°2 !...

Si notre raisonnement s'arrêterait là, le calcul se terminerait comme suit : 

  • A la fin de la première année, on en sera à 37-6 = 31 million d'Euros encore "sorti" par les collectivités locales.
  • Il faudra ensuite 12 ans pour que les collectivités locales "rentrent" dans leurs fonds : 2,6 x 12 = 31,2 millions d'Euros, somme supérieure à la somme comptabilisée à la fin de la première année.
  • Au bout de ces 13 ans (année 1 + 12 suivantes), les Collectivités Locales continueront de percevoir annuellement les 2,6 millions d'Euros de fiscalité liée au fonctionnement du Center-Parcs.
  • 13 ans de durée pour un retour sur investissement, ce n'est pas si mal !

Mais il ne faut pas s'arrêter là !

  • Il faudra bien aussi comptabiliiser la masse annuelle salariale de 14,4 millions d'Euros (salaires des 468 personnes en Equivalents Temps Pleins salariés du Center-Parcs) dont les retombées se feront sentir sur tout le secteur ! C'est la Récupération n°3 !...
  • Il faudra bien aussi comptabiliser les retombées de la masse annuelle salariale relative aux 140 emplois indirects (estimation) créés sur le secteur par l'arrivée du Center-Parcs. C'est la Récupération n°4 !...
  • Il faudra bien aussi comptabiliser l'accroissement de l'activité touristique des sites existant déjà aujourd'hui (Palais Idéal, Saint-Antoine, Petit train de Chatte... ... gîtes, chambres d'hôtes...) et la création de nouvelles structures. C'est la Récupération n°5 !...

On le voit bien : L'arrivée de Center-Parcs dynamisera toute l'économie locale et lorsqu'il sera réalisé, au bout de quelques années, plus personne ne fera la fine bouche et tout le monde se félicitera des sommes mises en jeu par les élus locaux pour accompagner son arrivée...

Pour des chiffres plus précis : télécharger le document 4 pages disponible sur le site de la Commune de Roybon

Repost 0
Published by Des Citoyens favorables au Center-Parcs de Roybon - dans Projet
commenter cet article

Présentation

  • : Bienvenue au Center-Parcs de la Forêt de Chambaran
  • : Ce blog publie du contenu informatif émanant des personnes favorables à la réalisation du Center-Parcs de la Forêt de Chambaran sur le territoire de la Commune de Roybon en Isère.
  • Contact

Recherche

Liens